Les hommages à Prince se poursuivent ! :

Après la sortie d’un album constitué d’inédits l’été dernier, voilà que Prince continue à rassembler des générations de fidèles et de néophytes grâce aux maintes ressorties discographiques qui pullulent sur le marché de l’édition musicale. Cette fois, c’est le concert mythique donné par Mister Purple Rain en 1985 au sein du New York’s Carrier Dome de Syracuse qui va faire le bonheur des musicolgues grâce à une ressortie d’anthologie. Cette tournée à l’époque fut retransmise à l’aide de satellites, afin de fidéliser des millions de personnes, et qui est désormais immortalisée dans un coffret CD/Blu-Ray sobrement intitulé, Prince and the Revolution Live, avec il ne faudrait pas l’oublier une nomination aux Grammy Awards, faisant de cet enregistrement live, l’un des plus emblématiques de l’histoire de la pop et du rock. Pour la première fois de son histoire, cette performance d’anthologie a été remixée à partir de bandes master multipistes originales et l’image à été restaurée de façon digitale au format Blu-Ray avec un son stéréo surround 5.1 Dolby Atmos, un must pour celles et ceux qui possèdent déjà la Playstation 5 et qui souhaiteront regarder ce concert via ce média. C’est bien Chris James, l’ingénieur du son lui aussi nommé aux Grammy Awards, qui a collaboré avec Prince sur la fin de sa carrière, qui a remixé l’audio source retrouvée récemment dans la chambre forte légendaire de Prince à Paisley Park, après un archivage de plus de trois décennies. De la bouche même de Prince à l’époque, on pouvait même entendre que pour lui ce concert était l’un des plus puissants de sa carrière et qu’il n’y a rien qu’il ne voudrait modifier, et ce ne sont pas les 49.000 spectateurs qui ont pu avoir la chance d’y assister qui diront encore aujourd’hui le contraire. A l’époque, Prince est âgé de 26 ans et sept années après la parution de son album « For you », il est conforté par l’envie de donner ce concert par le simple fait qu’il vient tout bonnement de réaliser un triplé historique en alignant deux singles numéros un, un album et un long-métrage qui flirtent avec les sommets du Billboard et du Box-Office. Après avoir connu le succès en musique, Prince confirme également qu’il est taillé pour le cinéma avec ce long-métrage que constitue Purple Rain, qui dès sa sortie en juillet 1984, va créer une véritable tornade dans les salles américaines, appuyé par une bande-son d’enfer renfermant les tubesques When Doves Cry ou encore Let’s go crazy, qui connaissent une véritable ascension tout au long de cet été et de l’automne qui suivra. Même si l’enregistrement remonte à 1985, la tournée faisant aujourd’hui l’objet d’une ressortie, a véritablement démarré au cours de l’automne 1984, avec un Prince qui est déjà un véritable phénomène pop et dont la solide réputation scénique n’est plus à faire, grâce notamment à son groupe The Revolution, dont font partie Wendy Melvoin et Lisa Coleman. Etalée sur six mois de temps, cette tournée connaîtra pas moins de 100 dates, et sera articulée essentiellement sur 9 titres de l’album Purple Rain, avec en renfort des plages de l’album d’anticipation « 1999 », sans oublier une ingénieuse sélection de faces B, et l’inédit Possessed enregistré pour la première fois en 1982. Cette tournée d’anthologie ne connaîtra pas malheureusement une prolongation à l’international car à l’issue de la dernière date qui se déroule à Miami, Prince fait savoir à son groupe qu’il décide de s’octroyer deux années de congés sabbatiques, une des raisons pour laquelle cette tournée a été captée et immortalisée sur supports. En Europe, c’est grâce à la célèbre émission « Les Enfants du Rock », que le public pourra découvrir de larges extraits qui ne font plus planner le doute sur le fait que Prince est un véritable performer. A une époque où le marché de la VHS explose, le film qui reste encore exploité en salles, va s’écouler à près de 450.000 exemplaires, un record qui va très certainement battu d’ici les prochaines semaines grâce à cette ressortie de juin, qui vont décidément faire de nos pères, de véritables enfants gâtés !.

CHRISTOPHE COCU (570)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :