Les Dutronc, une affaire de famille ! :

Le moins que l’on puisse dire c’est que même talentueux, Jacques Dutronc n’est pas un artiste prolifique vu qu’à ce jour il n’a enregistré que 12 albums dont le dernier « Madame L’Existence », remonte déjà à 2003 un opus qui avait marqué les retrouvailles entre Jacques Dutronc et son parolier fétiche Jacques Lanzmann, et qui comptait deux reprises à savoir « Un jour tu verras » et « L’homme et l’enfant ». En dépit d’une promotion on ne peut plus maigre et vite expédiée par une seule émission télé « L’Ere de Rien », vu que la prestation prévue à l’occasion de la Star Academy avait été annulée en raison de l’invasion d’intermittents du spectacle sur le plateau, ce dernier opus est tout de même entré à la 6ème place du classement des ventes et à même été certifié disque d’or, tout en se classant de façon honorable chez nous et en Suisse. Niveau tournées il fallait remonter à 2014 et 2017 pour retracer la présence de Jacques Dutronc, sur scène à l’occasion des prestations des vieilles canailles que sont Dutronc, Mitchell et Johnny Hallyday. Concernant Thomas, le fils du célèbre Jacques, ce dernier est plus régulier au niveau des sorties musicales, depuis son véritable premier album paru en 2007, « Comme un manouche sans guitare » et il avait encore pu nous offrir un album en 2020 « Frenchy », un peu avant le début du confinement et les débuts en flèche et ravageurs de la Covid-19. C’est donc avec une grande surprise que nous avions appris en 2021 que Thomas Dutronc était parvenu à sortir son père Jacques de sa retraite dorée pour le ramener sur les routes, avec notamment un passage par Forest National en date du 13 décembre prochain. On peut dire aisément que la boucle est bouclée vu qu’avant d’avoir cette brillante idée de génie avalisée par sa mère Françoise, Thomas Dutronc avait écrit et joué à l’occasion de l’avant-dernier album en date de son père, « Brèves Rencontres » paru en 1997. Ce retour commun sur scène est également l’occasion de profiter un peu plus de Jacques et de vivre en même temps que lui des moments intensifs au même moment, eux qui se voyaient le plus souvent en coup de vent avec un Jacques Dutronc qui a la particularité d’être un père taiseux. Sur scène, ils revisitent bien entendu les grands standards qui ont fait ce que Jacques Dutronc est aujourd’hui, tandis que lui se réapproprie les gros succès du fils, ce qui permet d’aboutir à des échanges passionnants pour ce duo, avec l’immense bonne idée de réaliser également un album défendu hier dans l’émission Taratata, qui se tisse sous le même fil conducteur que pour la scène à savoir une collection de reprises du père et du fils, sans oublier le Saint Esprit qui a pu avoir la bonne idée de les regrouper sur scène et sur disque. Le miracle voudrait maintenant que l’on puisse retrouver Jacques Dutronc à travers un album de nouvelles chansons, lui qui n’a plus rien proposé de neuf depuis 19 longues années, et qui sait comme en musique il n’y a rien d’impossible on peut se surprendre à rêver, et se dire qu’il n’y a rien d’impossible et en attendant profitons des bons moments que ce duo magique nous propose sur scène et sur disque.

CHRISTOPHE COCU (670)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.