Le Souffle au coeur de l’Impératrice ! :

Le Souffle au coeur de l’Impératrice ! :

Après le succès flamboyant de leur premier opus « Matahari », le groupe « L’Impératrice » sort enfin de sa retraite dorée qui a duré trois longues années avec Tako Tsubo, à ne pas confondre avec notre héroïne électronicienne de BD que l’on doit à Roger Leloup, car ici il est bien question d’un syndrome dit du coeur brisé qui découle d’une émotion positive et/ou négative qui peut venir bouleverser la parfaite cantique mécanique de votre organe vital et qui fait de votre coeur, une parfaite bombe à retardement. Au départ, l’impératrice se voulait être un groupe de musique instrumentale que l’on pouvait rattacher à ses frères de scène tels le groupe Air ou encore les regrettés Daft Punk, et il a fallu que Flore Benguigui qui n’est autre que la chanteuse du groupe, vienne ajouter son organe à ce bel ensemble afin d’y apporter une déstabilisation assurée et oh combien maîtrisée qui donne encore un plus à l’ensemble, et si ce n’est pas encore fait nul doute que vous allez craquer sur une superbe voix cristalline qui cet été vous embarque avec elle, pour un entêtant « Peur des filles », un clin d’oeil intelligent et finement ciselé au mouvement « Me too », qui remet à sa place et avec habileté la gente masculine qui aurait trop tendance à utiliser ce qu’elle a dans le pantalon pour arriver à ses fins, en dépit d’utiliser la précieuse matière que son cerveau renferme. En guise d’apéritif à ce titre, le groupe dévoile un clip qui n’est pas sans rappeler l’oeuvre de Tarantino, avec une héroïne aux ongles crochus et à la coiffure impeccable va commencer à découper à l’aide d’une tronçonneuse tout homme ayant le malheur de se mettre sur son chemin, bref de l’excellent second degré qui a l’intelligence de parler musicalement et en images de choses graves qui ont fait le quotidien de nos journaux d’informations et d’actualité il en est encore question avec le morceau Hématome qui lui décrit magnifiquement bien notre indépendance aux réseaux sociaux dont on voudrait se détacher à un certain moment mais qui parviennent toujours à nous encercler de leurs griffes avec parfois des conclusions horribles où les victimes harcelées finissent par se donner la mort, mais ici il est aussi question d’une expérience néfaste vécue par le groupe après avoir donné sa propre version de l’un des titres du groupe PNL, pour laquelle ils se sont fait incendier copieusement et injustement avec des torrents de haine déversés en leur direction car désormais certains ne savent plus s’exprimer simplement en disant bof cette reprise je ne la trouve pas top, non il faut absolument créer le buzz en ajoutant des tonnes de fiel à ce qui au départ ne devait être qu’un feu de paille. Que l’Impératrice se rassure cependant, ici en Belgique nous sommes à mille lieues de les incendier car on trouve leur second album cool et frais à l’image de l’été et on les accueille dès qu’ils veulent pour une scène mais pas de ménage.

CHRISTOPHE COCU (425)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :