Le retour de la belle Hélène ! :

Depuis Amaretti qui se voulait un disque compilant les meilleurs succès de la chanson italienne , les nouvelles d’Hélène Ségara se faisaient rares sur le plan musical, même si des ennuis de santé avaient contraint l’artiste à lever le pied notamment en matière de tournées et que pour rester connectée avec son public, elle avait participé à l’émission de télé-crochet, la France a un incroyable talent tout en se découvrant une nouvelle palette de talents, celle de publier des recettes destinées au bien-être de son public et de toute la planète, afin de manger plus sainement et de se sentir mieux. On a beau avoir cartonné dans la comédie musicale, « Notre-Dame de Paris », et avoir vendu des millions d’albums, la vérité est un peu plus triste que cela pour Hélène Ségara qui une fois souffrante, a bien été contraint de se rendre à l’évidence que le métier lui tournait le dos et que ce sa maison de disques exigeait d’elle, c’était surtout de surproduire des compilations alors qu’elle avait envie de s’exprimer sur de nouveaux titres. Après un album consacré à Joe Dassin et aux succès italiens, voyant que les portes se refermaient autour d’elle en ce qui concerne la conception d’un projet neuf, l’artiste s’est vue dans l’obligation de produire elle-même un nouvel album intitulé Karma qui sort enfin le 11 juin prochain, mettant ainsi fin à 5 longues années d’absence artistique, surtout qu’en plus elle avait mis également fin à sa participation aux Concerts des Enfoirés pour des raisons qui lui étaient propres et aussi surtout à cause du départ de Goldman, qui pour elle était l’unique à pouvoir faire la passerelle entre la nouvelle génération d’artistes et celle existante. Plus mystique que ses prédécesseurs, Karma peut déjà compter sur le très beau succès de son premier single Plus jamais, tandis que le second Illusion dans le système lui emboîte le pas et met en évidence tout en tirant un juste signal d’alarme sur la dépendance des internautes aux réseaux sociaux mais surtout sur le plan affectif, sentimental et amoureux. Une chanson qui illustre bien ce que Berger et Plamondon avaient déjà parfaitement décrit à travers Starmania, à savoir qu’au bout du compte on finit par se retrouver seul au monde que l’on soit connecté ou pas, et qu’il est grand temps de changer nos habitudes. Avec deux titres brillants sur les 11 que compte ce nouvel opus, on peut penser qu’Hélène Ségara tient son retour gagnant, et prouve qu’il y a de la place pour tout le monde dans ce métier et que si le public est heureux d’accueillir une nouvelle génération d’artistes, il aime aussi s’ancrer au sein de bases solides qui ont également fait ce qu’est la chanson aujourd’hui. A noter que la sortie de cet album prévue initialement en date du 28 mai, a été repoussée au 11 juin.

CHRISTOPHE COCU (425)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :