Le dernier Zénith de Gainsbourg revisité ! :

Auréolé du succès de ses deux derniers albums studios, Serge Gainsbourg se fait littéralement plaisir en s’offrant en 1988, trois dates au Zénith de Paris où il revisite ses plus grands succès et ses nouvelles compositions en compagnie d’un orchestre américain, excusez du peu avec cette pointure de Billy Rush à la guitare et un ensemble de choristes qui vont donner à l’ensemble du répertoire de l’Homme à la tête de chou, un habillage tout neuf qui couvrira aussi l’artiste qui semble à bout de souffle mais qui déborde encore d’énergie lorsqu’il s’agit de manier si bien la langue de Molière comme il a pu le faire pendant des années, tout en faisant rimer et claquer les mots. Un an après, l’enregistrement paraît sur CD et compte 18 titres qui font parfait écho à 30 ans d’activités mais qui sur la version qui sort en ce mois de juin, seront revus à la hausse avec 5 inédits : Baby Suck, Eau et gaz à tous les étages, Love on the beat, la Javanaise et Baille baille Samantha, sans oublier les solos de Tony Thunder Smith qui sont désormais passés en mode version longue. Pour les supports qui ont été choisis pour cette ressortie, on dénombre une édition CD et vinyle, avec un superbe travail au niveau du nettoyage des bandes afin de gagner en meilleure lisibilité et surtout réaliser un mixage des plus respectueux par rapport aux performances données lors de ces spectacles. Une bien belle façon de commémorer les 30 ans de la disparition d’un grand artiste qui avait déjà été célébré en mars dernier grâce à la parution d’un coffret de ses 100 plus grandes chansons, avec un choix qui n’est jamais aisé à opérer tant il a laissé de grands succès sur son passage.

CHRISTOPHE COCU (346)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :