L’as de trèfle revient piquer les coeurs des Caroline ! :

L’as de trèfle revient piquer les coeurs des Caroline ! :

Absents pendant de longues années sur le plan discographique si ce n’est lors de prestations occasionnelles à l’occasion des Restos du Coeur, MC Solaar est revenu en 2017 avec l’album Géopoétique qui prouve que l’artiste n’avait rien perdu de sa verve et de son flow et qu’il avait toujours sa place au sein de la scène du rap qui forcément avait bien changé depuis sa retraite artistique, qui n’a pourtant pas éloigné les admirateurs de son oeuvre, revenus dès l’annonce de cette bonne nouvelle, l’accueillir comme il se devait et pour fêter le retour triomphant du Maître des Mots et du Défenseur de notre belle langue française, les plus jeunes d’entre-nous et les afficionados de la première heure vont avoir l’occasion en ce mois de juillet de redécouvrir le premier album de Claude Mc Solaar intitulé « Qui sème le vent récolte le tempo », qui pour l’époque de sa sortie avait déjà fière allure avec des incontournables tels que Bouge de là, Caroline ou encore Victime de la Mode, à l’époque où Vinted n’existait pas encore . Plus tard, le public pourra également retrouver le poète et toute sa verve à l’occasion de la ressortie de deux autres albums : Prose combat et Paradisiaque qui à eux d’eux renferment des succès tels que Les temps changent, Nouveau Western avec le célèbre sampling d’un titre phare de Gainsbourg, Bonnie and Clyde. Outre la reconnaissance de l’artiste qui est célébrée avec ces rééditions, il faut également savoir que la démarche va bien au-delà vu qu’en fait ces 3 albums avaient totalement disparu des bacs depuis une bonne trentaine d’années, ce qui a bien entendu peiné l’artiste qui a été contraint de batailler ferme pour qu’enfin son oeuvre discographique puisse être disponible dans son intégralité, mais depuis le 9 juillet dernier l’artiste est parvenu au terme du combat mené avec son ancienne maison de disques Polydor, et tout est bien qui finit bien. Ce dénouement fort heureux et inespéré intervient en effet après qu’à l’aube des années 2000, Poydor ait tenté de sortir Paradisiaque et MC Solaar sous la forme d’un double album, tandis que l’on attendait une décision de justice afin de légiférer à propos de ce litige mais en vain, ce qui a engendré le blocus des trois premières oeuvres discographiques de Claude MC Solaar et il aura fallu trois récentes rencontres pour enterrer une fois pour toutes cette hache de guerre et pour remettre sur orbite le catalogue complet des oeuvres de l’artiste.

CHRISTOPHE COCU (463)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :