La listes des Cd’s qu’il faut impérativement placer dans sa hotte de Nolwen cette année ! : les compilations.

La listes des Cd’s qu’il faut impérativement placer dans sa hotte de Nolwen cette année ! : les compilations.

On le sait cette année ne sera pas une sinécure pour faire des achats à l’occasion des fêtes, vu les mesures de distanciations imposées et la foule qui risque encore d’envahir les magasins en dépit de tout, en délire, toujours à la recherche d’idées de dernière minute afin de se gâter voire des proches. C’est pourquoi, Confestmag vous propose et ce par catégories une sélection des albums qu’il faut impérativement placer sur le sapin cette année pour recevoir un accueil chaleureux même en comité restreint. Bref, une sélection de 10 albums par catégories afin de ne pas être la dinde de la farce lorsque l’on ouvrira vos paquets et/ou que vous déballerez vos propres cadeaux musicaux.

1. Compilations :

– Mylène Farmer : les mots de Mylène Farmer : on ne présente plus l’artiste après une carrière longue de 36 ans et à l’aube de ses 60 ans en 2021, qui après une dernière tournée triomphale à l’Arena de Paris, nous propose de revisiter ici 52 tubes avec des versions studios et live, un véritable must pour les connaisseurs voire les néophytes, avec en bonus un titre inédit superbe comme toujours, l’âme dans l’eau.

– Indochine : the single collections 1 et 2 : après une artiste de légende, voici un autre groupe de légende qui vient de fêter en cette année 40 ans de carrière avec des hauts et des bas, non pas en raison de la qualité musicale des oeuvres proposées mais surtout en raison de l’acharnement de certains médias qui n’ont pas réussi à refiler la nausée au peuple belge qui a toujours soutenu le groupe et qui le soutiendra encore en dévalisant les boutiques pour s’approprier ces deux best-of indispensables, avec des inédits somptueux telles A nos célébrations et le 3ème sexe revisité avec Kris.

– Laurent Voulzy : Florilège : Avec Souchon, il est très certainement l’un des faiseurs de tubes du paysage musical français très certainement parce-qu’il prend son temps et préfère la qualité à la quantité, et même s’il ne compte pas dans sa carrière un nombre conséquent d’albums, les titres phares de ces derniers n’ont pas été oubliés et vous pourrez réentendre avec bonheur des compositions telles que Jeanne, le coeur Grenadine, Belle île en Mer sans oublier l’inédit LORELEY qui sent bon la Bretagne et ses légendes.

– John Lennon : Gimme some truth : Ici aussi on ne présente plus l’un des leaders des Beatles lâchement abattu au sommet de sa gloire qui collectionnait les tubes tandis que d’autres se prenait des vestes, toujours une bonne idée en cette période de fêtes si particulière de se remettre dans l’oreille, des tubes comme Imagine .

– Mariah Carey : The Rarities : Même si ces dernières années, Mariah a défrayé la chronique plus pour ses déboires personnels que pour ses oeuvres artistiques, cet opus est l’occasion de nous remémorer que la fille favorite du Père Noël n’est pas encore à mettre aux enchères au bon coin, et que sa voix ne peut laisser personne indifférent.

– Christophe : Ultime : difficile de ne pas avoir une pensée pour l’un des maîtres de la chanson française qui a nous a fait la plus mauvaise blague en nous quittant en avril dernier , emporté par cette saleté de Corona. L’occasion de redécouvrir un faiseur de tubes qui savait savamment doser un accès immédiat à ses chansons par le second degré employé et une écoute plus complexe des suites des arrangements proposés mais aussi des thèmes qui sentaient bon le travail d’orfèvre et l’ingéniosité des écrits.

– Les Enfoirés : le Pari(s) des Enfoirés : l’occasion de se faire plaisir en redécouvrant les meilleures chansons françaises revues et corrigées en live, tout en soutenant les associations qui en cette année, se battent encore plus afin de fournir des repas aux plus démunis dont malheureusement le nombre risque de s’accroître avec la claque que va nous laisser la crise économique qui risque de faire un nombre d’exclus encore plus important. Mettons sur le même pied d’égalité, la compilation 2020 de Viva for Life qui lutte dans le même sens en focalisant son combat sur l’enfance malheureuse des suites de privations les plus basiques.

– Etienne Daho : Surf. Double actualité pour le célèbre Rennais avec sa participation au nouvel opus de Jane Birkin et qui signe ici avec Surf d’excellentes reprises en anglais, lui qui nous avait rarement habitués à l’entendre pousser la chansonnette dans la langue de Shakespeare, une bien belle surprise de fin d’année.

– Roxette : Bag of Trix volume 1 : superbe anthologie de l’un des groupes phares des années 80, 90 et 2000 avec cette voix inimitable dont disposait Marie Fredriksson partie hélas trop tôt et les riffs de guitare incontournables de Per Gessle. De la bonne pop sucrée comme on l’aime, parsemée de slows skette braguette à tomber et cette fin d’année, Dieu que cela fait du bien.

-Spandau Ballet : 40 years, the greatest hits : une belle plongée dans les années 80 et 90 avec un groupe qui avait le secret des compositions qui laissaient en bouche le goût des madeleines de Proust, voire de la bûche de Noël pour rester dans l’actualité. A découvrir ou rédécouvrir sans tarder.

CHRISTOPHE COCU (425)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :