La Femme et son paradigme animé ! :

La Femme et son paradigme animé ! :

Après une attente de 4 ans, le groupe déjanté « La Femme » revient avec un nouvel opus répondant au titre de Paradigmes et se recentre sur son trio historique à savoir Sacha Got, Marlon Magnée et Sam Lefèvre, avec au chant Alma Jodorowsky, Ariane Gaudeaux et Clara Luciani qui refait son come-back après avoir été découverte par le groupe en 2010, alors qu’elle était encore étudiante en Arts, la même Clara Luciani qui refait son grand retour ce vendredi 9 avril, avec un nouveau single annonciateur de l’album Coeur, à paraître le 11 juin prochain et qui sera présente dans Taratata, ce samedi 10 avril. Ce nouvel effort musical du groupe marque aussi le départ de Clémence Quélennec, l’une des voix du groupe, ce qui n’empêche pas le groupe de conserver son état d’esprit tantôt fantastique, tantôt psychédélique, le tout baigné par une musique pop où s’entrechoquent les cuivres, le son électro, des envolées lyriques, sans oublier ces airs planants qui ont fait le bonheur des sixties et des seventies, le tout nous invitant à nous plonger au sein d’un univers fou, lunaire et ensoleillé, qui fait tellement bien en ces périodes troublées, même si les paroles des textes se veulent obscures et nous emportent vers un voyage qui ne laisse pas beaucoup d’espoir pour le futur. L’ensemble des chansons de ce nouvel effort musical connaîtront même une seconde vie vu qu’elles seront reliées à un film avec une continuité et une trame, que l’on attend pour l’automne prochain, et ce que l’on sait déjà c’est qu’il s’agira d’une espèce d’émission de télé cabaret, un hommage à Patrick Sébastien qui fera bientôt son retour sur C8, allez savoir !. S’ils se font discrets et mystérieux lorsqu’on leur demande ce qui leur a inspiré le nom du groupe, le trio est plus en verve lorsqu’il s’agit d’apporter un sens au titre de l’album, qu’il détermine comme un monde prédéterminé à travers lequel on existe, mais qui peut s’effondrer en fonction des réalités dans lesquelles on évolue. C’est en résumé une manière de voir les choses, d’appréhender son environnement dans lequel on vit et comment l’on perçoit son évolution dans un futur proche.

CHRISTOPHE COCU (331)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :