Kahina, un modèle au top qui touche nos cordes sensibles ! :

Dans la vie il est parfois des coups de coeur qui ne s’improvisent, ni se s’expliquent et c’est un peu ce qui a pu se produire lorsque la rédaction a fait la découverte de Kahina, une superbe top-modèle qui n’en n’est qu’à ses débuts prometteurs mais qui a déjà bien su s’entourer vu qu’elle s’est entourée de la collaboration des Studios Mathurin Mathurin, dont nous vous avions déjà parlé lors d’un précédent article publié au sein de nos pages. Ce que l’on sait de Kahina, c’est que c’est une grande amatrice et consommatrice de Culture sous toutes ses formes mais surtout à tendance tragique en raison de la profondeur et des émotions que l’on peut en dégager, sans parler de musique ce qui nous arrange plutôt ici au sein de la Rédaction de Confestmag, vu qu’il s’agit de notre premier créneau. Outre son goût prononcé pour la mode et son envie de percer dans le milieu, Kahina sait ajouter d’autres cordes à son arc comme la littérature, car oui en plus d’être photogénique, elle est apte à s’ouvrir au monde de l’écriture qu’elle maîtrise déjà pas mal, avec les histoires, les poèmes qu’elle couche sur papier, et parfois il suffit que qqchse lui trotte dans la tête pour qu’elle en fasse une matière à exploiter. Si vous la recevez à l’occasion d’un shooting, n’hésitez pas à ambiancer la pièce qui servira de cadre à vos photos avec de la musique classique et plus particulièrement celle de Beethoven, de Bach ou encore de Tchaïkovski. En revanche si vous voulez l’emmener à l’extérieur pour des séances photos, préférez des endroits tels que les églises gothiques qu’elle trouve d’une beauté sublime, et si vous voulez une session dans un musée, choisissez de préférence une institution dans laquelle on peut trouver des oeuvres de Van Gogh, un peintre qu’elle affectionne tout particulièrement. Son prochain défi, s’intéresser d’un peu plus près à la photographie, un art qu’elle découvre forcément en raison de ses premiers pas en tant que modèle, mais qu’elle souhaite approfondir car elle trouve merveilleux le fait de pouvoir dire des choses rien qu’avec une image, tout en ne fermant pas la porte à aucun style car pour elle toute forme d’art est digne d’être magnifiée. Si cette première petite biographie de cette jeune belge de 23 ans, d’origine algérienne et qui a une tête bien faite vu qu’elle va tout prochainement être titulaire d’un diplôme de comptabilité n’a pas manqué de vous séduire, n’hésitez pas à contacter Christophe via bk337694@skynet.be. Merci pour elle.

CHRISTOPHE COCU (627)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :