Julien Clerc, le chanteur qui donne la pêche ! :

Pas facile après avoir entendu et vu un XXème Codeco de parler de jours heureux même si ici à la rédaction de Confestmag on reste optimiste, mais c’est pourtant le titre du dernier album de Julien Clerc et Dieu sait s’il peut être content car il est incontestablement l’un des artistes de l’année, mais aussi l’un des plus prolifiques car en l’espace de peu de mois, il aura réussi à sortir deux albums, l’un « Terrien » fait de chansons originales et pour la première fois axées essentiellement sur des sujets brûlants d’actualité, avec en point de mire le single « Mon refuge », écrit par Clara Luciani et bien entendu le petit dernier qui sort avant les fêtes de fin d’année, un best-of mais pas constitué de son propre répertoire, mais de celui des grandes pointures qui ont jalonné toute la belle époque de la chanson francophone comme Bécaud, Brel, Barbara, Montant, Trenet, le tout en 14 titres auxquels Julien Clerc apporte sa propre touche personnelle, et il compte bien rajouter ce nouvel album à l’ensemble d’un répertoire déjà riche quand il pourra reprendre son tour de chant le plus tôt possible, on lui souhaite. Quand on lui demande le pourquoi du commun d’un tel projet, Julien Clerc explique qu’il était temps de refaire une place à ces artistes qui ont apporté maints bonheurs aux gens comme lui sait si bien le faire, tout en avouant qu’ils ont également fait partie de son ADN musical, lui qui est un artiste éclectique qui a toujours goûté à tout que ce soit de la musique classique en passant par la musique anglo-saxonne. Bien entendu, Julien Clerc a le recul nécessaire et ne tombe pas dans un fanatisme exacerbé en avouant que la qualité des chansons d’un artiste ne fait pas forcément l’homme et que l’on ne peut être ami avec tout le monde, tout en soulignant le particularisme que l’on peut rattacher à ces artistes qui a fait aussi leur charme, et ce pourquoi il les a aimés également. Lorsqu’il a fallu donner un titre à cet album best-of, Julien Clerc a opté pour les jours heureux car il pensait bien vite remonter sur scène ce que malheureusement l’actualité ne lui a pas toujours permis, mais aussi parce-que pour Julien Clerc être sur scène est toujours un bonheur. En titre caché, on retrouve également une chanson à travers laquelle l’artiste voit en ses consoeurs et confrères en tant que gladiateurs, un texte signé Barbelivien et qui donne le ton sur le choix de l’artiste d’avoir opté de mettre ces chansons dans son prochain tour de chant.

CHRISTOPHE COCU (570)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :