Ils vont bien, ne vous en faites pas !

Ils vont bien, ne vous en faites pas !

Découvert grâce au titre « U-Turn (Lili) », présent sur la bande-son du film « je vais bien, ne t’en fais pas », sorti en 2006 avec entre autre Kad Merad dans le rôle principal, Aaron revient en ce 18 septembre avec déjà un quatrième album dans leur musette intitulé « Anatomy of light », porté par le single « The Flame », que l’on a déjà pu entendre à la fin de l’année dernière, cinq ans après « We cut the night ». On y retrouve les mélodies teintées de pop qui font leur succès depuis le début, et pour la première fois deux titres écrits dans la langue de Molière, « Odyssée » et « Sauvage », car le groupe souhaitait que ce nouvel album soit à l’image d’une première oeuvre avec des prises de risques et a donc décidé de ne plus faire de fixette uniquement par rapport à l’anglais qu’il a choisi depuis ses débuts par la force des choses, pour se tourner également vers un français qu’il maîtrise tout aussi bien et qui apporte une nouvelle ouverture, aux titres du groupe.

Car la force du succès d’Aaron consiste surtout en cette volonté de ne pas se laisser prendre au piège de la cage dorée que constitue la rançon de la gloire et refuse d’hésiter à prendre de nouvelles tangentes, sous-prétexte qu’elles ne pourraient pas épouser les ficelles qui ont fait leur succès. Le clip qui illustre le single « The Flame », a été tourné dans la célèbre boîte de nuit « le Palace » à Paris et met en scène nos deux comparses dansant dans une boîte de nuit déserte, dont le dancefloor à damiers recouvre la symbolique de l’échiquier du monde où chacun tente de creuser son trou tant bien que mal.

CHRISTOPHE COCU (331)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire