Iliona, bonjour tristesse ! :

Iliona, bonjour tristesse ! :

Iliona est une nouvelle venue au sein de la jeune scène artistique belge, qui vient de sortir son tout premier EP intitulé Tristesse, renfermant huit compositions avec comme thèmes principaux l’amour, les regrets et les espoirs. Elle s’est fait connaître avec le tubesque Moins Joli, une superbe balade aux accents tristes pour laquelle elle s’accompagne sobrement au piano, sans la moindre frioriture, le tout illustré par clip sobre en noir et blanc, avec un univers qui n’est pas sans nous remémorer après plusieurs écoutes, celui de Barbara dont le répertoire renfermait bon nombre de textes sur les amours malheureux avec la politesse des Reines de toujours parvenir à dépeindre des sujets durs et sombres avec le panache de la belle plume qui fait que les choses les plus difficiles à entendre sont toujours décrites de la plus belle des façons. Ses sources d’inspirations, elle va les puiser dans ses périodes de mélancolie où elle se surpasse en transformant le négatif en une source créatrice et inspirante, ce qui lui permet d’absorber des sentiments imprégnés de tristesse pour mieux les digérer par la suite, lui faisant dire qu’elle n’écrit pas pour s’apitoyer sur son sort mais pour guérir au plus vite d’idées noires. Ce qui fait la force de cette nouvelle artiste c’est non-seulement la beauté des textes mais également le soin qu’elle apporte à ses mélodies, à travers lesquelles elle n’hésite pas parfois à glisser des pincées d’autotune, et/ou d’expérimentations en matière de musique électronique comme sur le titre Marguerite, venant ainsi casser l’ambiance général de ce premier opus. A peine débarquée sur la scène musicale belge, Iliona est déjà fortement sollicitée par des grands noms afin d’envisager de futures collaborations, mais la chanteuse souhaite ne pas précipiter les choses et apprendre avant tout à coucher sur papier et sur CD, son propre univers qu’elle entrevoit encore comme un brouillon qui ne demande qu’à se transformer en oeuvre totalement assumée dans le futur, elle qui trouvait encore voici peu qu’une carrière dans la chanson lui était totalement fermée, même si elle a posté ses premiers essais musicaux sur Youtube dès l’âge de 15 ans, après s’être essayé au piano de façon essentiellement autodidacte, et vu les nombreux retours positifs reçus, elle s’est promise d’enfin se lancer pour de bon, elle qui voulait tout au début s’orienter vers une carrière axée sur le cinéma voire l’art plastique. Ceci étant dit comme tout art peut se combiner autour d’un projet musical surtout quand ce dernier est qualitatif, gageons que ses premières amours se combineront à merveille avec la chanson qui à l’écoute de ce premier EP, semble être sa voix pour de bon.

CHRISTOPHE COCU (425)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :