Hoshi, du lourd sous la marinière ! :

Hoshi, du lourd sous la marinière ! :

Avec un second album « Soleil Levant » paru au printemps 2020 et un single « Amour censure », véritable titre porte-drapeau en guise de soutien à la Communauté LGBT qui en ce 21ème siècle continue à s’en prendre plein la tête, alors que l’on dit toujours que les moeurs évoluent et qu’il faut vivre avec son temps, Hoshi était parvenue à mettre tout le monde d’accord en l’espace de 14 titres hypers soignés et léchés qui sont venus confirmer tout le bien que l’on pensait déjà d’elle lors de la sortie de son premier album et notamment du single « La marinière », qui a réussi à propulser l’artiste au firmament des grands talents de la chanson française qui comptent et qui vont continuer à compter dans les années à venir. Privée de tournée comme la majorité des artistes pour des raisons de Covid, Hoshi loin de s’apitoyer sur son sort, a préféré apporter une suite à ce second succès en y ajoutant 13 nouveaux titres composant ainsi la seconde thématique de cet album, intitulée « Etoile Flippante », avec de nouveau une superbe chanson « Et même après je t’aimerai », en guise d’apéritif que l’on avait déjà pu entendre sur les ondes, au printemps dernier. Pour ce retour, Hoshi a décidé de s’accompagner de guests dont Benjamin Biolay que l’on ne présente plus et qui détient les records de vente de l’an dernier en matière discographique, grâce à son superbe album « Grand Prix », pour lequel il a récemment remporté une victoire de la Musique, mais aussi du rappeur Five plus connu sous le nom de Frédéric Guérin, sans oublier Babouchka, qui n’est autre que sa grand-mère. Ce titre « Etoile flippante », qu’elle a choisi pour cette suite à ce second album s’explique par le fait qu’à travers ses nouvelles chansons, l’artiste y traduit ses angoisses par rapport au temps qui avance, et sa nostalgie du passé même si elle admet que ce n’est pas le mieux à faire que de s’accrocher à son passif, mais la somme de toutes ces peurs n’a rien de négatif vu que pour Hoshi c’est un moyen d’aller chercher l’énergie indispensable à toute forme de créativité et en outre dépeindre ses failles, n’a jamais été un signe de faiblesse. En parallèle aussi à cette sortie, Hoshi a également mis en ligne en date du 15 juin dernier, un film qui retrace les coulisses de ce nouveau disque, ainsi que l’histoire de son interprète, et fera également la couverture du dernier TETU. En dépit de la campagne de dénigrement qu’elle a subi récemment de la part de Fabien Lecoeuvre, Hoshi continue de tracer sa route et démontre avec ce nouvel opus, qu’elle n’est pas encore prête à être détrônée car il n’y a pas de chansons censures mais bien qu’une artiste sincère !.

CHRISTOPHE COCU (463)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :