Gérard Lenorman, à nouveau présidentiable ! :

Gérard Lenorman, à nouveau présidentiable ! :

Après Sheila au printemps dernier, Sylvie Vartan la semaine dernière, c’est au tour de Gérard Lenorman de faire son grand come-back en ce 8 octobre, de sorte qu’un parfum d’âge tendre et de tête de bois flotte dans l’air, comme une madeleine de Proust qui viendrait nous allécher les babines par ces temps de crises qui apportent finalement très peu de rêves et à l’heure où l’on évoque déjà les Présidentielles en France, celui qui dans les années eighties était le candidat rêvé des enfants à ce Poste, accompagné de ministres échappés de l’imaginaire de l’artiste et que n’aurait certainement pas reniés la population dans son ensemble tant le changement aurait été certainement très radical et bénéfique, imaginez vous avec Tintin à la Police et Picsou aux Finances, cela aurait été un véritable rêve éveillé. Mais alors avec autant d’ambitions, on se demande ce que Gérard Lenorman a bien pu faire pendant 20 longues années de quasi silence radio, car nous avons quand même pu avoir droit à une compilation à travers laquelle il revisitait ses grands succès avec les pointures de l’époque qui le sont encore maintenant, tout en publiant un livre où il se racontait avec beaucoup d’émotions. Etait-il parti surfer sur les plages de France avec son gentil dauphin, rendre les clés à une personne de coeur au cas où elle changerait d’avis, retrouver Michèle son amour de jeunesse, s’inscrire pour des ballades en compagnie de gens heureux voire chanter tout simplement ? . La réponse est très certainement la dernière car l’artiste même en arrêt de production artistique dispose toujours d’une bonne presse aux yeux de son public et hormis les périodes de pandémie, il n’a jamais vraiment cessé de faire des galas et c’est un exploit de tracer sa route de cette façon en l’absence de nouveaux titres, mais dans 3 jours, l’écho redonnera vie à tout ce silence et son nouvel album « le goût du bonheur » sera disponible au sein des meilleurs bacs des disquaires, avec le single locomotive « Changer », que l’on commence à entendre pas mal, et une collaboration avec Vianney, le plus jeune retraité de France qui lorsqu’il vous annonce qu’il va prendre un long break, revient de plus belle avec des projets dans ses cartons pour lui et/ou pour les autres et c’est après une rencontre qui s’est déroulée en 2015 et une longue maturation artistique que Gérard Lenorman a opté pour ne pas revenir seul sur le devant de la scène, et d’ailleurs Vianney n’est pas le seul à avoir été embarqué dans l’aventure, vu que Claude Lemesle, le parolier de Joe Dassin, Nicolas Peyrac qui n’est plus pour l’occasion so far away from L.A., Serge Lama que l’on ne présente plus et Bénabar font également partie du joyeux équipage qui ont redonné au chanteur de 76 printemps, le goût des nouvelles compositions et le bonheur pour nous de pouvoir le réentendre. Un album optimiste dans son ensemble qui fera du bien avec néanmoins des moments d’émotions comme à travers la chanson Maman qui fait suite au tube Warum mein vater, pourquoi mon père ?, où il évoque à nouveau un épisode douloureux de son enfance dont est tiré le livre que nous évoquions ici plus haut.

CHRISTOPHE COCU (458)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :