Et si Clara Luciani avait déjà tout gagné ? :

Et si Clara Luciani avait déjà tout gagné ? :

Avec sa grenade, une chanson écrite des suites d’une rupture amoureuse qui s’est soldée par une fin difficile à vivre pour l’artiste, Clara Luciani a débarqué tel un ovni dans le monde de la chanson francophone avec un succès immédiat et tonitruant que l’on n’avait plus connu depuis si longtemps pour une jeune artiste qui fait son entrée dans le mondé privé et restreint des pointures de la variété française. Adoubé par les critiques, et suscitant un émoi collectif au sein du public déjà acquis voire en devenir, Clara Luciani va faire de son premier album Sainte-Victoire, un succès tel que pour la première fois depuis longtemps, on n’avait pas eu l’occasion d’assister à temps de réédition d’un premier projet et surtout écrit dans la langue de Molière car seule Mylène Farmer fut l’ une des premières artistes a proposer autant de versions différentes par albums composés et rien qu’à cela on pouvait facilement se dire que nous n’avions pas à faire à une étoile éphémère et que son trajet était tout tracé pour des milliers d’années lumières encore. Très vite et en dépit d’un seul disque, Clara ne va pas attendre très longtemps avant de monter sur scène, car elle n’est pas en manque de compositions car qui dit maintes rééditions, dit aussi nouvelles chansons qui viennent s’ajouter à foison, à une liste déjà exhaustive qui lui permet d’occuper la scène et de quelle façon, de quoi nous achever et à nous faire dire mais cette fille ce n’est pas une grenade, c’est une bombe scénique tout bonnement. Maintenant que la belle et la bête de scène ne font plus qu’un, d’autres artistes déjà au panthéon ne vont pas s’y tromper et c’est ainsi que Benjamin Biolay dès juin 2020, sera accompagné de Clara, le temps d’un duo à l’occasion de la chanson de l’année et dès septembre de la même année c’est Julien Doré qui invitera Clara sur son disque Aime, le temps d’une collaboration, tandis que Raphaël lui emboîtera le pas à l’occasion de la sortie d’un nouvel album dont la sortie sera finalement repoussée au 5 mars 2021, mais juste avant cela, Clara fait ses débuts en tant que compositrice de chansons pour son collègue masculin, Julien Clerc et lui offre deux chansons, dont le tubesque « mon refuge ». Pour ce second album, Clara a choisi de montrer son côté solaire tout en nous offrant un album dansant et rythmé par l’envie d’en découdre avec le Covid et ses périodes sombres, avec néanmoins des plages pour souffler et se remettre avec notamment ce sublime Sad and slow où cette fois c’est elle qui rend la politesse à Julien Doré en l’invitant cette fois sur son album. Plus enjoué et rythmé, cet album n’évite pas cependant des sujets sérieux dont il faut parler dont le féminicide qui a grimpé en flèches avec la pandémie, avec aussi sa propre version inspirée d’une chanson de Berger , la groupie du pianiste qui n’est pas une version revisitée, mais une chanson gémellaire via laquelle Clara place son ressenti dans le contexte d’une époque, et pour le reste l’amour toujours avec ses stades évolutifs, mais décliné de façon plus joyeuse avec une bonne dose de second degré par rapport à l’album précédent et comme le dit si bien Clara pour le reste, je vous le laisse découvrir, mais à mon sens c’est déjà plus qu’un album taillé pour l’été et qui tout comme le premier va connaître de nombreuses versions et sera immuable dans le temps. Ce Coeur va nous faire battre de plaisirs !.

CHRISTOPHE COCU (458)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :