Eddy de Pretto, tu seras un grand mon Kid ! :

Eddy de Pretto, tu seras un grand mon Kid ! :

Trois ans après l’album « Cure » qui avait révolutionné la scène française comme elle n’avait plus été bousculée depuis longtemps, Eddy de Pretto revient enfin ce 26 mars avec un second album « A tous les bâtards », qui on vous rassure ne constitue pas une insulte envers son public et l’humanité dans son entiereté, mais bien un cri de ralliement à destination de celles et ceux qui comme lui peuvent être qualifiés d’ovnis car différents sans pour autant être dénués d’intérêt. Après un premier album dans lequel il avait mis sa pudeur de côté pour se livrer sans fards et avec beaucoup de talents sans éluder le moindre sujet que ce soit son homosexualité assumée, sa relation avec sa mère, la place de la virilité dans notre société, la drogue, la différence, qui se voulait centré sur lui-même nous dévoilant une quête identitaire, Eddy pour son second et brillant essai, poursuit la recette qui a fait son succès, mais se démarque de ses précédentes compositions par une ouverture sur le monde de la différence, afin de mettre en lumière ses frères d’armes tout en se voulant fédérateur et voué à leur cause. D’une générosité qu’on lui connaît, il n’a pas hésité à revenir une bonne quinzaine de titres et tout cela pour faire la juste balance entre les sujets « sous urgence » ou carrément « brûlants », avec un juste mix entre des titres qui donnent du pep’s tout en étant censés nous faire réfléchir et des textes plus feutrés, mais que l’on ne s’y trompe pas cet album plus coloré et solaire que le précédent, reste tout de même une oeuvre faite de textes destinés à nous bousculer, nous faire réfléchir et à nous sensibiliser. Bref, De Pretto nous fait du grand Eddy, et confirme tout le bien que l’on pensait déjà de lui et prouve s’il le fallait encore qu’il va aller très loin.

CHRISTOPHE COCU (346)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :