Dazibao s’offre une seconde jeunesse !

Dazibao s’offre une seconde jeunesse !

Alors qu’en 2022, on s’apprêtera à commémorer les 20 ans de la disparition du regretté Pierre Rapsat, son dernier album Studio Dazibao, qualifié par le public et les professionnels du métier comme l’un des plus réussis de sa carrière, et qui lui aurait plus que certainement ouvert pour la première fois les portes du marché discographique français qui l’avait si injustement boudé jusqu’alors, refait peau neuve depuis ce vendredi 30 avril grâce à une réédition de l’album orignal renfermant de nombreux tubes tels qu’ Ensemble, Les Rêves sont en nous, Adeo etc…, le tout remasterisé dans les studios d’Abbey Road, un hommage et un honneur que n’aurait pas renié l’artiste de son vivant en sachant qu’un jour il serait anobli comme il se doit au sein des studios d’enregistrement qui ont vu naître les grands succès des Beatles. Cerise sur le gâteau, cette ressortie s’accompagne d’un second opus sur lequel on retrouve des chansons travaillées par Rapsat entre la sortie de Dazibao et sa mort, mais aussi des reprises de ses plus grands succès repris par des artistes de renom comme Johan Veminnen, qui reprend le tubesque, les Rêves sont en nous dans sa version néerlandophone, mais aussi de la regrettée Maurane pour une sublime version de Jardin Secret. Le groupe Brasero y va également de sa chanson hommage grâce à sa version d’Un coeur qui se bat, tandis que la génération actuelle représentée par Selena du groupe Selena Sofia interprété avec Jean-François Maljean, le complice de toujours de Pierre Rapsat, nous donne sa propre version du Plaisir des Yeux, une chanson que l’artiste n’aura pas eu le temps de chanter. La ressortie de Dazibao s’accompagnera dès 2022, d’une série de quatre concerts en guise d’hommage grâce au coverband officiel de Rapsat, Brasero élargi par le Brass Band de Xhoffraix et de plusieurs choristes et musiciens. Cette tournée si elle peut avoir lieu foulera le sol de Malmédy dès le 15 avril, pour rejoindre Mons dès le lendemain, en faisant un crochet par le Palais 12 de Bruxelles dès le 14 mai. Dazibao tant pour le public convaincu que pour les néophytes reste un album de référence qu’il faut avoir dans sa discothèque et qui colle bien avec l’époque actuelle qui a besoin de rêver et Dazibao est un véritable refuge vers l’espoir qui finira par renaître un jour, laissé en guise de dernier cadeau par l’ami Pierrot qui de sa plume prêtée, nous a écrits de superbes derniers mots en 12 compositions sublimes.

CHRISTOPHE COCU (335)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :