Dany Brillant, l’hommage à Aznavour se poursuit ! :

Dany Brillant, l’hommage à Aznavour se poursuit ! :

En dépit de la pandémie qui a secoué l’industrie musicale, la sortie de l’album de Dany Brillant l’année dernière dans lequel il revisitait les chansons d’Aznavour, trouvant que les hommages depuis la disparition de l’artiste, n’étaient pas à la hauteur du grand Charles, était la plus belle idée du moment vu que transporter la musique latino vers les foyers du public en cette période automnale relevait de l’idée de génie car dans un premier temps Aznavour fait partie du patrimoine de la chanson française et on peut compter sur les doigts d’une main, les très rares personnes qui n’apprécient pas son oeuvre, deuxièmement Dany Brillant renforcé dans sa démarche par la bénédiction reçue des mains de la fille de l’artiste disparu devenait ainsi encore plus crédible et plus sincère pour rendre hommage à celui qu’il a toujours considéré comme son mentor et enfin se rendre compte que les textes ciselés et parfois graves d’Aznavour peuvent parfaitement s’adapter à la musique latine demeure une aubaine quand on veut se cultiver tout en se trémoussant. En raison du succès du premier album et surtout du riche répertoire du Grand Charles que l’on ne peut pas résumer en un seul best-of, voilà de nouveau que cet automne va être rythmé au son de la salsa transposée sur de grandes chansons car oui, vous ne rêvez pas et ce dès le 8 octobre, c’est un second volume compilatoire qui vous attendra dans les rayons de vos disquaires, avec une démarche différente cette fois, vu que Dany Brillant ne revient pas seul mais bien accompagné d’autres artistes comme Carla Bruni, Pascal Obispo avec lequel il signe d’ailleurs le premier single des retrouvailles, « For me, Formidable », Patrick Bruel, Franck Dubosc, et nous nous arrêterons ici pour ne pas dévoiler toutes les surprises et duos que l’on va retrouver à travers ce second opus hommage. Grâce à la situation sanitaire qui s’arrange un peu, il sera plus que certainement possible de voir en télévision, ces joyeux drilles pour une campagne de promotion qui ne sera très certainement pas sans nous remémorer les belles époques des Carpentier où tout était possible et où la joie et le divertissement régnaient en maître sur les angoisses existentielles d’une époque, à la manière d’aujourd’hui.

CHRISTOPHE COCU (458)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :