Danse avec Los Lobos ! :

Danse avec Los Lobos ! :

A moins d’avoir passé les dernières années sur la planète Mars, la réputation du groupe Los Lobos (Les Loups), n’est pas à faire depuis qu’en 1987 ils ont remis au goût du jour, la Bamba, après que Ritchie Valens lui ait donné ses titres de noblesse dès 1958, grâce à ce célèbre refrain que l’on peut traduire par « Pour danser la Bamba, il est nécessaire d’avoir un peu de grâce et non une bouche grâcieuse comme l’avaient parfois décliné à l’époque, des traducteurs qui visiblement n’avaient pas peu de danser avec Los Lobos en cas de faute professionnelle. C’est grâce au film réalisé par Luis Valdez, qui était consacré à la carrière de Ritchie Valens, que le groupe a été désigné comme digne successeur de la star de renom pour tenter de magnifier encore plus ce tube et la sauce andalouse semble avoir pris directement dans le pot, vu que cette nouvelle version a squatté les sommets des charts pendant pas moins de 11 semaines ce qui de nos jours est rarissime et encore réalisable par certaines pointures de renom comme Mylène Farmer ou plus récemment le tandem Angèle/Dua Lipa, et depuis des années la version rythmique de Los Lobos est considérée comme le skette braguette donnant du punch dans toutes les bonnes soirées latinos voire autres qui se respectent, même si depuis le Covid on ne danse plus trop la Bamba, mais surtout la Tristana. Cet été, le groupe privé comme bon nombre de congénères de spectacles vivants, a décidé de sortir un nouvel album inspiré cette fois par la Californie et surtout par les nombreux artistes qui ont creusé son sillon artistique, intitulé « Native Sons », qui se veut être un best-of à la mode Los Lobos, où l’on va pouvoir retrouver des titres des Beach Boys, de Jackson Browne ou encore de Buffalo Springfield. Récemment, le groupe a partagé sur la toile, leur propre version de « Love Special Delivery », une nouvelle interprétation d’un single datant de 1966 que l’on doit au groupe de rock « Chicano ». En conclusion, même s’il est frustrant de faire l’acquisition d’un CD dansant quand il est interdit de se trémousser avant le vaccin du soir, gageons que le groupe aura réussi à chasser en l’espace d’un album, le gris du ciel afin de faire revenir un peu de soleil dans nos coeurs.

CHRISTOPHE COCU (425)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :