Dadju sur tous les fronts ! :

Il est bien loin le temps où Dadju passait au second plan et vivait un peu dans l’ombre de son frère Gims, et ce n’est pas ce moi de mai qui va prouver le contraire avec une double actualité pour Dadju, au cinéma dans un premier temps grâce à un film que l’on doit à Niels Tarvernier, dans lequel l’artiste tient un rôle principal qu’il connaît plus que par coeur car au final c’est le sien, et le scénario reste au final très simple vu que Dadju va revenir dans la ville qui a vu ce dernier grandir à l’occasion d’un concert événement qu’il compte bien y donner, tandis qu’en parallèle un personnage aisé va tout faire pour convaincre la vedette que tout le monde s’arrache de donner un concert qui aura pour cadre, le domaine du richissime fan. Plus qu’un film axé sur la musique, Ima est une oeuvre qui est aussi prétexte à une histoire d’amour entre Dadju et Ima, jouée par Karidja Touré, que l’on avait déjà pu entrevoir dans le long-métrage « Bande de filles ». Tout au long du film, on va suivre les deux personnages principaux à travers leurs diverses péripéties amoureuses avec en guise de seule trame de suspense, cette unique question, mais vont-ils finalement trouver l’amour ?

Mais l’actualité de Dadju, c’est aussi un 4ème album « Cullinan » qui débarque deux ans après une compilation dense et bien fournie et ce à peine que l’artiste ait pris le temps de composer deux albums. Vu que l’on ne change pas une formule gagnante, c’est l’amour qui constitue le thème principal de ce nouvel effort musical, vu et revu sous tous ses angles possibles et inimaginables, et à toutes les sauces. Vu que l’amour est censé être synonyme de partage, Dadju s’est entouré d’une panoplie d’invités afin de concocter ce nouvel effort musical, et on le retrouve par conséquent aux côtés de Gazo, Imen Es, Rema, Ronisia et Hamza Safari. Si certaines personnes pensent à tort ou à raison qu’un 3ème album est synonyme d’évolution musicale, il n’en n’est rien pour « Cullinan », qui n’évolue pas au-delà de la zone de confort instaurée lors de la sortie des albums précédents et même si l’ensemble est classieux, soigné et léché, on conserve toujours une ligne conductrice similaire aux productions de l’artiste et si vous cherchez l’amour dans ce monde de bruts, alors Cullinan » est le CD qu’il faut impérativement acheter, car le son et les paroles made in love de Dadju continuent à faire leurs effets et ravages d’antan. En guise de conclusion à ce nouvel opus, on retrouve également le titre Ima, tiré du film du même nom dont nous vous parlions ici plus haut. Notons également la présence du son qui prédomine sur certains textes construits de façon à ce que les amateurs avertis de musique mettent leurs esprits à rude épreuve afin de tenter de dénicher le sens même si la volonté de donner un style particulier aux textes reste présente tout au long de l’écoute de cette nouvelle oeuvre musicale. Bref que ce soit au cinéma, et sur le plan musical, Dadju revient avec une formule déjà exploitée connue par le public des premières heures, mais après tout et vu l’actualité qui arrive à flots ininterrompus par jours, on n’en demande pas plus !

CHRISTOPHE COCU (542)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :