Bashung ose la reprise sans fantaisie militaire ! :

Bashung ose la reprise sans fantaisie militaire ! :

C’est ce 19 février qu’Alain Bashung refera parler de lui , lui qui nous a quittés voici déjà 12 ans, grâce à l’album Covers, un sublime chef-d’oeuvre reprenant tant les plus grands standards américains que ceux de la chanson française, bref une bien belle réédition d’une oeuvre qui avait déjà pu voir le jour déjà en 2019 et dont un best-of paru en 2010 en dévoilait un large éventail. Ces reprises n’ont pas été enregistrées en une seule prise et ont été réalisées à divers moments de sa carrière, dont certaine en mode live d’une voix traînante sur des rythmes un peu déglingués. Douze ans après la disparition de l’artiste, on constatera avec bonheur et volupté, la capacité qu’avait Bashung de s’approprier les tubes des autres pour mieux les redistribuer à son public selon une façon de manier la grammaire française qui n’appartenait qu’à lui, donnant ainsi à ces reprises une véritable intensité doublée d’une mélancolie. Pour lui réaliser des reprises n’était pas uniquement du domaine du ludique mais bien un véritable défi indispensable au renouvellement de son répertoire personnel. On constate que l’article a des goûts musicaux très variés en écoutant Covers car le mélomane averti passera aisément de Nino Ferrer à Dick Annegarn en passant par Leonard Cohen ou encore the Moody Blues. Christophe qui nous a quittés en 2020 n’est pas oublié non plus grâce à une superbe reprise des Mots Bleus, que Bashung avait remis au goût d’une jour à l’occasion d’une compilation destinée à aider la recherche contre le Sida et publiée en 1992. Les autres grands auteurs francophones ne sont pas oubliés non plus vu que l’on retrouve de vibrants hommages à Gainsbourg, Jacques Brel, Léo Ferré ou encore Hugues Aufray. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Bashung, c’est une bonne façon de plonger dans son univers, voire le redécouvrir pour les autres après avoir mis sur sa platine ses plus gros cartons tels Fantaisie Militaire, Osez Joséphine pour ne citer que ces derniers en passant par des albums radicaux tels que Play Blessures, l’Imprudence sans oublier en guise de dessert le tout dernier et magnifique album Bleu Pétrole avec le fameux Résident de la République qui prend aujourd’hui encore tout son sens. Covers fera suite à un autre album posthume « En amont » qui était sorti voici déjà trois ans et qui avait été certifié disque de platine, un chemin que pourrait également suivre cet album de reprises que les collectionneurs peuvent aussi acquérir via un coffret regroupant les intégrales de Bashung, datant de 2019 car la Saint-Valentin ne sera pas encore trop loin, donc pas encore trop tard pour offrir et/ou se faire offrir ces belles idées cadeaux. Comme l’ensemble des artistes qui sont parvenus à nous laisser des oeuvres indémodables et indéboulonnables, gageons que la petite entreprise dont le but est de perpétuer l’oeuvre du grand homme mélomane à travers les siècles, ne connaîtra jamais la crise.

CHRISTOPHE COCU (335)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :