Barbara Pravi, ten points ! :

Barbara Pravi, ten points ! :

« Voilà », qui n’est autre que la chanson qu’elle a choisi pour la chanson pour défendre la France au Prochain Concours Eurovision qui se tiendra qui sait à Rotterdam en mai prochain et/ou en mode confinement comme l’an passé , a permis à Barbara Pravi de se qualifier ce soir sur France 2, à l’occasion de la Grande Finale présentée par Stéphane Bern et Laurence Boccolini, avec Amir en Président d’honneur jury suite à son excellente 6ème place grâce à j’ai cherché et ce soir c’est vrai que l’on n’a pas éprouvé beaucoup de mal à chercher le bon pronostic tant Barbara n’est pas sans rappeler avec cette chanson la môme Piaf tant par son look que la qualité de ses textes qui font de cette chanson, la digne héritière des grands standards de la chanson française dite de qualité. Et du talent d’écriture, Dieu sait que cette autrice-compositrice-interprète d’orignie serbo-iranienne en a, vu qu’elle a déjà écrit pour de nombreux artistes tels que Chimène Badi et Yannick Noah, mais aussi Carla et Valentina, pour rester dans l’esprit de l’Eurovision qui nous occupe ce soir. A l’image de sa consoeur Suzane, Barbara fut serveuse avant de se lancer dans une carrière d’artiste, et c’est grâce à ses premiers cachets de barmaid qu’elle a pu investir dans la réalisation d’un clip à travers lequel elle a pu démontrer au monde ses compétences vocales, en réussissant à toucher le coeur de 20.000 personnes, lui permettant par la même occasion de dénicher un label (Capitol). Malheureusement, elle tombera sur un patron de label qui va vouloir l’utiliser comme une potiche qui devait faire le job sans trop parler, ce qui ne fut pas du goût de Barbara qui avait des choses à coucher sur papier, par le simple fait qu’elle s’est toujours faite un point d’honneur à écrire ses propres textes et en 2018 lorsqu’elle sort un premier Ep, elle comprend vite que les sonorités pop qu’on veut lui imposer ne sont pas à son goût et du coup elle va faire vite le vide autour d’elle et s’affranchir des mauvais conseilleurs qui ici ne sont pas les payeurs pour deux ans plus tard revenir avec un second Ep, « Reviens pour l’hiver », lui correspondant à merveille puisque teinté de bonnes chansons françaises, sa came à 80% lorsqu’elle établit une playlist. En 2019, son équipe précédente lui avait refusé le titre « le Malamour », qui évoque un drame qu’elle a vécu personnellement, mais Barbara ne se laissera pas démonter et réécrit ce texte poignant pour Orelsan qui deviendra à travers sa bouche, « Notes pour trop tard ». Un véritable carton vu que la vidéo qui illustre le projet, dépasse les deux millions de vues et est même passé au double actuellement. Ce ne sera pas sa seule chanson poignante vu qu’à travers le texte « Chair », elle évoquera l’interruption volontaire de grossesse à laquelle elle a recouru à l’âge de 17 ans. Mais Barbara est une femme aux rimes riches et aux textes qui comportent des variations autour du même t’aime, qu’il soit douloureux ou plus lèger, et c’est pour cela qu’avec une telle maîtrise et facilité, elle peut passer par différentes palettes émotives en écrivant des textes généralement graves pour son propre répertoire et des choses plus légères pour les autres, comme ce fut le cas avec Bim Bam Boum, écrit pour Carla.

Ce soir, le public français a fait le meilleur des choix en permettant à Barbara de se qualifier et de succèder ainsi à Tom Leeb, le fils du célèbre Michel qui l’an dernier était parti avec deux handicaps principaux à savoir être incapable de défendre sa chanson et son pays sur une véritable scène, tout en ayant choisi l’anglais alors que la profession aurait souhaité qu’il puisse évoluer dans la langue de Molière. Barbara a déjà montré notamment dans Taratata qu’elle est apte à défendre ses textes devant un public restreint et dans des endroits confinés et par conséquent si le Covid devait jouer une fois de plus les empêcheurs de tourner en rond, gageons que Barbara serait apte à en faire une force et aller chercher une bonne place et pourquoi-pas la victoire que la France attend depuis 1977, date à laquelle Marie Myriam gagnait le concours avec l’oiseau et l’enfant. A noter que Barbara devrait sortir un véritable premier album cette année, très certainement boostée par la victoire de ce soir. Barbara ten points, Barbara 10 points !.

CHRISTOPHE COCU (458)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :