Amel Bent, toujours vivante, rassurez-vous ! :

Amel Bent, toujours vivante, rassurez-vous ! :

A force de la voir dans The Voice en sa qualité de membre du jury et dans des pubs vantant les mérites du programme minceur Weight Watcher, on avait fini par oublier qu’Amel Bent restait toujours bien ancrée dans la chanson et dès ce 1er octobre ce sera encore l’occasion de le vérifier avec la sortie de son nouvel album « Vivante », qui tentera de redresser les scores anormalement faibles des deux albums précédents « Instinct  » et « Demain », même si l’année 2020 bien que calamiteuse a tout de même profité à l’artiste qui est revenue en force avec deux singles qui sentaient bons la puissance des tubes d’antan, d’ailleurs vous les avez très certainement fredonné tout au long de l’été et de l’automne dernier, vu qu’il s’agit respectivement de « Jusqu’au bout », interprété en duo avec Imen S et de 1,2,3 accompagnée de Hatik. Au début de l’été 2021, Amel Bent a également retrouvé deux de ses copines Vitaa et Camelia Jordana pour harmoniser leur voix sur l’album « Sorore » qui signifie « Soeurs » et réinterpréter à leur sauce, les plus grands standards de la chanson française avec un premier single hommage à Diam’s ayant abandonné trop vite son métier pour les raisons que l’on sait. Pour son grand retour avec un projet cette fois plus personnel, Amel Bent ne délaisse pas les collaborations avec d’autres artistes vu que nous aurons la chance de la retrouver bien accompagnée de Dadju, Slimane, Vitaa, Renaud Rebillaud ou encore Mosimann de la Starac 4. Pour ce 7ème album à un tournant de sa carrière pour lequel l’artiste n’a plus rien à prouver, Amel Bent a décidé d’opter pour un peu plus de R and B dans ses compositions, afin de faire vibrer le flow vers son point le plus haut, tout en arborant une écriture un peu plus cash, sans renier pour autant les chansons étiquetées plus à voix et classiques qui ont fait le succès de ses débuts, à un moment où depuis le très belle seconde place de Barbara Pravi lors du Concours Eurovision, il n’est plus interdit de faire vibrer ses cordes vocales, mettant fin ainsi à une époque où on s’excusait de pousser des vocalises en réduisant fortement sa capacité d’interprétation. En guise de single locomotive, elle a choisi le très classieux « Chant des colombes », tout en promettant à son public un duo mystère qui va bien entendu trouver sa place sur ce nouvel opus, de quoi attiser encore plus la curiosité de l’auditeur. Avec un chiffre de ventes en matière d’albums estimé à ce jour à 1.500.000, gageons qu’Amel Bent revigorée par ses deux succès de l’an dernier, devrait retrouver bien vite le chemin vers un nouveau succès et effacer ainsi le triste accueil injustifié, réservé à ses précédents albums.

CHRISTOPHE COCU (458)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :